Et l’on reparle de l’Open Sky, mais en Tunisie…
Mai25

Et l’on reparle de l’Open Sky, mais en Tunisie…

Et c’est au tour de nos confrères tunisiens d’avoir à se prononcer sur l’ouverture de leur ciel aux compagnies européennes. En effet, c’est ce vendredi que les agents de voyages Tunisiens, réunis pour fêter dignement le 5O eme anniversaire de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages(FTAV), ont eut a débattre de ce sujet d’actualité,  après plusieurs années de crise liée à la révolution de Jasmin et dont ils ont beaucoup...

Read More
Les dés sont pipés! par Hakim Tounsi
Fév22
Read More

Nous devons réinventer notre tourisme.

Après Top Resa, qui de l’avis de tous ressemblait plus à un enterrement qu’à une fête du tourisme, les professionnels commencent à douter de l’avenir de leur profession, tous secteurs d’activité confondus: hôteliers, agents de voyages, transporteurs, restaurateurs, plus tous les nouveaux entrants qui soit par besoin, soit par opportunisme se sont trouvés embarqués dans cette galère. Les causes de cette situation sont d’ordre...

Read More

Les effets pervers de l’Open Sky

Le 12 février 2004, lors des assises du Tourisme de Casablanca, la lettre Royale a acté  la libéralisation du ciel marocain pour réduire le cout du transport aérien, assurer une plus grande fluidité et une desserte appropriée et directe entre les marchés émetteurs et les zones touristiques. Le 12 Décembre 2006,  signature de l’accord global d’intégration aérienne entre l’Union Européenne et le Maroc : ouverture effective du ciel...

Read More

Réceptifs & Hôteliers: Un même combat.

Hôteliers et agents de voyage ont toujours collaboré dans le cadre d’une sorte de  cohabitation , ayant besoin les uns des autres, avec un équilibre des forces penchant d’un côté ou de l’autre selon l’activité, la disponibilité et les crises. Durant les années 80, les agents de voyages s’étaient imposés comme incontournables, par une commercialisation qui passait exclusivement par eux et aidés en cela par le fameux article 13 de la...

Read More