royalairmaroc.nuitee.com, menace ou opportunité?

Le 16 octobre dernier, la RAM lançait son portail  de réservation d’hôtels on line sans grandes pompes : un mailing discret envoyé au plus grand nombre sur une base de donnée restreinte à mon avis et via une adresse mail «  infohotel@nuitee.com ».

Une publicité ciblée vers un consommateur au profil tout aussi ciblé : marocain ou étranger, disons africain pour faire court, parlant les langues étrangères (en priorité le français), bancarisé et cherchant la bonne affaire. Le portail n’est pas décliné en arabe !

Jusqu’à vendredi, le site annonçait une maintenance, je suppose le temps nécessaire pour régler certains bugs et optimiser la recherche.

En fait, ce portail est une déclinaison d’une plateforme domicilié en Irlande et qui fonctionnerait exclusivement en B to B avec des agences de voyages, leur permettant de réserver des hôtels pour compléter une offre agrégée dans le cadre d’une expérience à vivre. N’importe qu’elle agence de voyage, de part le monde peut profiter des offres de nuitee.com, au même titre que Royal Air Maroc aujourd’hui.

Qui est nuitée.com ?

Une Start up crée en 2015 et opérationnelle  depuis 2017. Elle est dirigée par deux anciens de Hotelbeds et Jumbobeds et installée aux Baléares à Palma de Majorca. Elle emploie à ce jour 15 personnes dont une majorité de jeunes marocains et marocaines et cherche à recruter. Il y a fort à parier,  que l’expérience accumulée dans Hotelbeds et Jumbobeds, propulsera cette plateforme très rapidement au sommet.

Je pense également que ce nouvel entrant va certainement bousculer les anciens employeurs qui sont aujourd’hui bien implantés auprès du réseau d’agence de voyage nationales, mais également Monarckclick , le leader national qui après le B to B, se lance dans le B to C avec sa nouvelle plateforme bookit.ma, exclusivement pour la destination Maroc.

L’avantage proposé par ce portail RAM, est le payement par cartes locales et ceci est un avantage pour les nationaux qui pourront s’offrir des séjours à l’étranger en réglant en dirhams. Ce qui suppose que RAM s’acquitte auprès de son fournisseur, nuitee.com, en devise, y compris pour les séjours au Maroc pour les nationaux.

Jusque là, il n’y a rien d’illégal, puisque la RAM utilise ses réserves en devises pour monnayer des services au profit des marocains surtout lorsqu’ils doivent se déplacer à l’étranger, soit pour des affaires, soit pour des loisirs et cela sans limitation et en préservant leur fameuse dotation touristique.

Sauf que cette démarche innovante et valorisante, ne fait pas l’affaire des agences de voyages nationales qui se voient trahies par la RAM, leur partenaire de toujours qui après la vente en ligne des titres de transport, s’attaque à une « chasse gardée » des voyagistes, la vente des hébergements.

Personnellement, je ne suis pas surpris, je suis même étonné que cela ne soit fait que maintenant, vu que d’autres compagnies le font déjà, et notamment, les low cost, mais tant que cela était payé en devises et par des étrangers, il n’y avait pas péril en la demeure !

Royal Air Maroc, comme toutes les compagnies dites régulière a l’obligation d’évoluer et de dépoussiérer son modèle économique, comme Air France, elle sera amenée à quitter les GDS, réduire ses frais et augmenter ses marges, tout cela en répondant aux attentes des clients et tout service qu’elle pourra « offrir » à ces prospects ne peut être que bénéfique. Après l’hébergement, elle proposera la location de voiture, puis la conciergerie de luxe, les excursions, le golf, les transferts etc… et pourquoi pas l’assistance d’un agent de voyage spécialisé en expérience à vivre ? (Rien ne nous interdit de rêver)

Certains voyagistes s’indignent et crient au loup, d’autres opposent la loi, qui interdirait à la RAM d’agir en qualité d’agence de voyages sans en avoir l’accréditation (la fameuse licence), enfin les plus virulents pensent qu’ils devraient boycotter la RAM.

Pour ma part, je pense qu’il y a lieu, dans le cadre du partenariat win win, de trouver un accord avec la RAM, pour que les agences de voyages puissent utiliser ce portail dans sa future version (avion + hôtels) et confectionner des packages dynamiques à proposer aux touristes. Si nuitee.com le permet déjà, royalairmaroc.nuitee.com le devrai aussi, et ce qui semblait être une menace, deviendrait une opportunité. Nous en avons tous rêvé, la RAM l’a fait !

Qu’en pensez vous ?

Author: Fouzi ZEMRANI

Share This Post On

2 Comments

  1. Quel plaisir de vous relire de nouveau M. Fouzi, excellent choix de thème à analyser en prime !
    Les canaux de distribution en tourisme-hôtellerie ne cessent d’évoluer, cette vague ayant connu une belle avancée depuis les 4/5 dernières années, on assiste à la naissance de plateformes de réservation de billetterie (transport aérien), d’hébergement, de transport terrestre et bien d’autres activités annexes et connexes tout aussi novatrices et pratiques pour un consommateur, de plus en plus exigeant, et surtout connecté, pour qui rien n’échappe de nos jours !

    Je vois plutôt d’un bon œil ce partenariat conclu par la compagnie nationale RAM avec « Nuitee.com » : S’adosser à un tel partenaire en distribution hôtelière secouera à fond la compagnie et – pour reprendre vos propres et pertinents termes- dépoussiérera son modèle économique conventionnel.
    La position des agences de voyages nationales est compréhensible, plusieurs d’entre elles y verront une menace, notamment au regard des GDS avec qui elles traitent : Le système adopté par la RAM pouvant d’emblée les surpasser s’il s’avère réellement flexible.

    Les points de vue divergent dans ce sens, et le mieux serait de tomber d’accord sur une optique dite de pure collaboration pouvant rallier les agences de voyages à ce nouveau canal, il y a bien des formules florissantes à proposer en perspective. Le management de la RAM doit y songer sérieusement afin d’éviter au max se faire des ennemis..

    Post a Reply
  2. Quelle lecture doit on faire de cette démarche de la RAM ?

    – Est-ce une maladresse ?

    – Ou une obligation dictée par l’évolution du secteur de l’Aérien ?

    Nous savons ce que pensait l’ex DG de l’ONMT ,actuel président de la RAM ( A tort ou a raison ) de l’efficacité de notre secteur de distribution dans le développement du tourisme.
    Ce dernier a permis à Booking et Expedia d’accéder à la plateforme de l’ONMT, crée pour rendre l’offre des agences Marocaines visible sur la toile . L’ argument avancé à l’époque « Qu’on pouvait pas se passer de la manne des touristes que drainent Booking et expédia).
    Malgré les vives critiques de nos institutions représentatives, ce dernier ne s’est jamais soucié ni de l’impact ; coût en devises ni de la perte de compétitivité pour les agences Marocaines .
    Aujourd’hui, il confirme sa conviction .
    Avec la mise en place de la plateforme de réservation des hôtels sur le site de la RAM , payable en DHS , et qui cible surtout les nationaux, c’est le partenariat historique de la compagnie nationale avec son réseau qui est visé.
    C’est grave et très préjudiciable pour les agences.
    Personnellement , je ne crois pas que l’objectif premier de la RAM soit le revenu généré par cette plateforme . C’est surtout un positionnement marketing imposé par la concurrence, qui privilégie la distribution digitale et la désintermédiation.
    À travers cette démarche, la RAM adresse un message clair à son
    réseau traditionnel ‘’ VOUS M’ÊTES PLUS INDISPENSABLES ‘’ La période du mandat est révolue.
    Effectivement , cette initiative aurait pu être mieux acceptée par la distribution si la RAM avait proposé une version B2B . Mais je ne crois pas que çà sera envisageable par la compagnie , puisque l’objectif n’est plus de pérenniser le partenariat dans sa forme actuelle.

    Du coté chiffre , je crois que le réseau continue à commercialiser plus de 50% des sièges et assurer plus de 60% des revenus . La vente on Line quant à elle évolue très vite mais ne dépasserait pas à mon avis 20% des ventes et beaucoup moins en recettes ( puisque 99% de la vente on line est en basse contribution )
    Le reste est vendu par les agences étrangères et les représentations de la RAM au Maroc et à l’étranger ( surtout en Afrique ) .

    A la lecture de ces chiffres, on peut s’interroger sur les motivations économiques de la RAM ? Sont ils réalistes ?

    A mon avis , ni la RAM ni aucune autre compagnie régulière ne peut se passer de son réseau traditionnel. Une partie du chiffre d’affaire et pas le moindre est accaparé pour du tourisme d’affaire grand consommateur de la haute contribution , et ce marché est détenu à plus de 95% par les agences qui savent tenir et satisfaire leurs clients.

    Quelles seront les conséquences d’une telle décision ?

    Par cette décision la RAM marque une étape . Elle veut passer à un nouveau modèle économique ( inspirée probablement par Air France ). Mais elle le fait maladroitement , et avec un manque de considération vis avis de son réseau historique. Au lieu de dialoguer et convaincre la RAM veut encore une fois passer en force .

    On peut se poser la question , si l’image que nous dégageons mérite un meilleur traitement ?

    Peut être pas ? et c’est l’occasion peut être de faire table rase de nos pratiques et de nos institutions représentatives , Élire des personnes capable d’analyser , de comprendre et négocier l’avenir de notre profession ; plutôt notre avenir incertain !!!!!

    Bonne semaine à Tous

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + 5 =