Hadj 1439, le panic management?

La commission Royale en charge de l’opération pèlerinage s’est réunie le 16 Janvier dernier, pour décider d’un certains nombres de points dont les dates de payements pour les pèlerins tirés au sort pour l’année en cours et la date des inscriptions pour l’année 1440/2019.

Il est à rappeler qu’un certain nombre d’institutions siègent au sein de cette honorable Commission, ayant toutes une charge dans l’organisation du pèlerinage : Les Habous et les Affaires Islamiques, l’Intérieur, le Tourisme, le transport Aérien, la Santé, BAM, l’office des Changes, la RAM et la SAUDIA pour ne citer que les plus importants. Cette commission est présidée par le Ministre des Habous et des Affaires Islamiques.

Cette commission donc, a décidé que les citoyens marocains tirés au sort, doivent s’acquitter entre le 5 et le 16 Février, des sommes dues en totalité, pour accomplir leur pèlerinage, et ce auprès de Al Barid Bank, seul établissement habilité à recueillir les payements des futurs pèlerins.

Le prix à payer par le pèlerin ayant opté pour le service public (MHAI), n’a été fixé que le 23 janvier 2018, en deuxième séance de la Commission Royale, une fois que le MHAI, s’est assuré du taux de change du Rial auprès de BAM. Un prix inferieur à celui qui a été pratiqué l’année dernière d’environ 800 dirhams.

Ce prix est basé sur le prix des prestations terrestres (Hébergement, Restauration et Transport) et des prestations aériennes assurées par deux compagnies : RAM et SAUDIA, les seules à pouvoir faire du point à point entre les deux royaumes, au départ des principales villes Marocaines et à destination de Djeddah et Médine. Ces deux compagnies se sont engagées lors de la Commission Royale a donner leurs plans de vols, au plus tard le 16 du mois de Février, c’est à dire à la fin de la période des encaissements.

Valeur aujourd’hui, le Ministère Des Habous a pratiquement contracté l’ensemble de ses prestations et il ne lui reste plus qu’à exécuter les règlements de ses prestataires et recevoir leurs confirmation. Cette phase se fait par l’intermédiaire de la plateforme B to B, Al Massar, mise en place depuis quelques années déjà par le Ministère du Hadj Saoudien est aujourd’hui un site incontournable, que doivent utiliser tous les intervenants dans le pèlerinage pour contracter et régler l’ensemble des prestations, composant le package Hadj. Ne peuvent y figurer que les prestataires homologués pour assurer l’ensemble des prestations.

C’est le Ministere des Habous et des Affaires Islamiques, qui valide la liste des agences de voyages marocaines habilitées à organiser le pèlerinage, leur permettant ainsi d’avoir accès à Al Massar en qualité d’organisateurs.

Une fois que toutes les prestations sont confirmées et payées, l’agent étranger, entreprise ou délégation nationale, reçoit le sésame lui permettant de présenter les passeports au consulat du Royaume d’Arabie Saoudite afin d’obtenir les visas Hadj pour ses pèlerins.

Pour les agences de voyages, il est important de savoir que la liste des agences labélisées n’a été communiquée via le site du Ministère du Tourisme que le 5 Février 2018, soit le jour même où, les pèlerins ayant opté pour leurs services, devaient choisir leurs agences et le produit répondant à leurs attentes. Mission impossible.

Cet état de fait était prévisible, dans la mesure où, le cahier de charge ainsi que l’appel à manifestation d’intérêt n’ont été publié que le 25 Janvier avec une série d’engagements qu’aucune agence de voyage ne peut respecter, à savoir entre autre : l’obligation pour les agences de voyages d’arrêter leurs programmes et prix et d’en informer les Ministères des Habous et du Tourisme en vu de leur publication à travers Al Barid Bank.

Cette obligation figure dans le PV de la réunion de la commission royale tenue le 16 Janvier 2018.

Comment pouvons nous respecter cet engagement, lorsqu’on l’on ne sait même pas, si nous sommes autorisés ou non à organiser le pèlerinage pour cette année ?

Comment pouvons nous respecter cette obligation, lorsqu’on ne connaît ni les prix ni les plans de vols des compagnies aériennes habilitées à transporter les pèlerins?

Comment pouvons nous respecter cette obligation, lorsqu’on ne connait pas la durée du séjour et son cout , tant que nous n’avons pas de confirmation aérienne ?

Comment pouvons nous respecter cette obligation, lorsqu’on ne connaît pas le taux du Rial Saoudien, au lendemain de la flexibilité de notre monnaie.

Comment pouvons nous respecter cette obligation, lorsqu’on ne peut verser aucun acompte à nos fournisseurs, tant que nous n’avons pas accès à Al Massar ?

Comment pouvons nous respecter cette obligation et répondre correctement à une demande, lorsqu’on n’a pas d’offre fiable à proposer ?

Pour répondre à toutes ces questions, qui sont d’une importance capitale, nous avons officiellement demandé à notre ministre de différer les dates d’inscriptions de 15 jours pour les pèlerins inscrits sur la liste des agences de voyages, sachant que ce report n’aura aucune incidence sur les délais de règlements des pèlerins inscrits dans l’organisation publique.

Cette demande a été faite par plusieurs associations et déposée en date du 02 Février et n’a reçu aucun écho favorable, sous prétexte que pour prendre une telle décision, il faudrait réunir la Commission Royale.

Nous sommes le 12 Février et aucun pèlerin n’est encore officiellement inscrit auprès des agences de voyages, son inscription étant tributaire du règlement de ses prestations à Al Barid Bank.

N’ayant aucune base tarifaire pour accepter les règlements des pèlerins, ABB ne pourra le faire que Mardi 13 Février, suite aux accords qui ont été acté lors de la réunion tenue le vendredi 9 Février entre le Ministère du Tourisme, ABB, le Ministère des Habous et les représentants des associations régionales.

Il ne reste que 5 jours, aux 10600 pèlerins ayant opté pour le service des agences de voyages pour choisir les agences qui répondront à leurs attentes.

Seront elles prêtes ou faut il s’attendre à un panic management ?

Author: Fouzi ZEMRANI

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + neuf =