AGADIR : 2emes JPT

Dans le post du 6 Février dernier, j’ai alerté les professionnels marocains sur la nécessité d’une concertation public/privé dans le cadre de la promotion de notre destination en prenant en considération  les changements de consommation des touristes et également l’offre des pays concurrents sans occulter les mutations qui se sont sont opérées dans la distribution et notamment la percée d’internet.

Beaucoup de réaction à la suite de cet article, dont des commentaires toujours en ligne , mais également des échanges avec des acteurs concernés sans que cela ne soit reporté sur la place publique pour des raisons disons de réserve pour les uns et de timidité pour les autres.

Je salue donc l’initiative conjointe ONMT/FNT de mettre en place les 2emes JPT, pour permettre à tous les professionnels de débattre en toute responsabilité de notre stratégie de promotion avec les personnes en charge dans les différentes délégations et des personnalités du monde du tourisme. Un programme à la hauteur des attentes légitimes des professionnels , surtout en cette période incertaine.

Sur le sujet, il est de notoriété que la promotion de la destination passe par  des workshops, des éductours et des salons. Cette approche était valable durant les décennies passées en fonction du mode de distribution de l’époque qui donnait aux TO la primauté dans le cadre de la production et de la distribution. Modèle axé en priorité sur les affrètements charters, la publication de brochures et la distribution via un réseau dédié.

Tout ce beau monde était courtisé par les offices de tourisme qui avait pour lui des yeux de Chimène et c’est ce qui a engendré cette forme de promotion que je qualifierai maintenant d’obsolète face aux nouveaux mode de distribution.

Je ne pense pas me tromper en affirmant  que le Web 2.0 est devenu incontournable surtout avec l’arrivée des smatphones, des tablettes et des applications développées spécialement pour tel ou tel service. Les touristes consulteront plus ses nouveaux outils qui leur donneront de l’information en temps réel, mis à jour et crédibles.

Aujourd’hui, un touristenaute est mieux informé sur le produit, il a comparé les prix et s’est documenté sur la destination avant de réserver son séjour. A la limite, il en connait plus que l’agent de comptoir , chez qui il vient pour concrétiser son voyage. S’il hésite encore aujourd’hui à acheter ONLINE, c’est tout simplement qu’il a estimé le risque de dysfonctionnement du système de payement et qu’il préfère pour l’instant s’en remettre encore à l’agent de voyage ou à l’hôtelier.  Mais pour combien de temps encore?

D’autre part, il est à l’affut du bon plan, du bon deal, de la bonne affaire de dernière minute, ce qui pousse les prestataires à faire du Yield management et naviguer au grès des vents. Ce n’est pas facile aujourd’hui de faire des prévisions, de prendre des risques ou de se fier à son instinct.

Devant cette réalité , qu’elle sera notre stratégie pour conforter les acquis et conquérir de nouveaux marchés? Doit on abandonner complètement notre manière de communiquer et passer à autre chose plus en phase avec les contraintes du moment, ou continuer encore quelques temps avec ce modèle en attendant la mise en place des nouvelles technologies de communication?

C’est des questions qui méritent d’être débattues lors des journées du Tourisme qui se tiennent à Agadir le 7  Avril et auxquelles vous êtes tous invités et j’espère que nous serons nombreux à y participer.

Je pense notamment à tous ceux qui disent il n’y a qu’à , il faudrait faire, pourquoi n’a t on pas fait…..c’est l’occasion ou jamais de venir nous enrichir les uns des autres et sortir avec au moins une certitude: nous avons vidé l’abcès.

Notre tourisme est au milieu du gué, on ne peut plus revenir sur un certain nombre de décisions entérinées dont l’open Sky, le Statut avancé , le Plan Azur et plus récemment le contrat programme 2020. Nous devons donc avancer et nous concerter chaque fois que c’est nécessaire afin de dépasser toutes nos divergences et surmonter nos égos.

Telecharger :INVITATION

Author: Fouzi ZEMRANI

Share This Post On

4 Comments

  1. Bon courage et belle rencontre! J’aime bien votre analyse du changement (concurrents, numérique, partage..) qui vous permet de sauter la case « reprise comme avant » tout cela! Enfin je vois de plus que vous avez pris parmi les meilleurs spécialistes , avec François Victor et le très génial François Perroy (deux personnes dont les compétences ne sont pas toujours bien utilisées en France – nul n’est prophète, etc…- ou ailleurs.Les participants vont se régaler!

    Post a Reply
  2. le débat promet d’être passionnant.Nous assistons à un changement d’époque, une mutation dans le mode du voyage.Nous devons remettre en cause notre façon d’opérer et développer une approche mieux adaptée.Reste à espérer qu’il y aura une grande participation des professionnels. La date choisie coïncide avec la période où les professionnels veulent se consacrer au peu de travail qu’il ont.

    Post a Reply
  3. As tu reçu le programme?
    Je doute fort qu’il te convienne ou réponde à tes attentes….
    Voilà!
    A toi de juger et je ne porte aucun commentaire.

    Post a Reply
  4. fouzi

    encore une fois un blog documenté ou je reconnais bien le fond de ta pensée. pertinente et généreuse, et je reconnais aussi ton flegme « the touch ». ne rien dire et ne fâcher personne.
    j’hésite a venir à Agadir et ta conclusion me conforte en ce sens… « on ne peut plus revenir sur un certains nombre de décisions entérinées… »
    Alors dans ce cas j’irai voir le cirque du soleil a Casablanca, au moins je suis sur de sortir la tête pleine d’étoile et je méditerai sur cette réussite planétaire… avoir su changer le cirque pour le bonheur du public.
    A Agadir saurez vous changer le tourisme Maroc. l’audace, l’imagination, l’effort commun sont des vecteurs incompatible avec les stratégies de ceux qui ont les clefs et ne veulent pas changer de stratégie.Les moyens de la promotion du Maroc passent par des moyens financiers, ceux la même dilapidés sans analyse et mesure du retour sur investissement.
    comment faire rêver, comment créer l’envie, comment faire partager une passion commune?? tel sont les questions que les stratèges du marketing devraient poser.
    je crois qu’il faut aujourd’hui lever de merzouga, a zagora, de tan tan a nador, de dahrla à nador, lever l’armée marocaine. les hommes et les femmes qui ont et qui font le tourisme, ceux qui d’en l’ombre aujourd’hui hui meurent parce que la haut on s’auto congratule et on se coopte entre gens bien élevés.
    il y a urgence à ce que ceux qui font le tourisme soit entendus et écouté, alors je n’irai pas comme beaucoup de ceux qui ne veulent pas entendre les mauvaises litanies.

    une question simple fouzi pour illustrer mon propos : j’irai bien au work shop de ONMT en Scandinavie. as tu regardé combien des pays ont encore un ligne directe et surtout pour suivre ce work shop sais tu combien coute le voyage?
    il convient surement d’y aller mais ce ne sera pas l’armée marocaine sur place, mais jemaa el fna a 4 h du matin.

    bonne journée aujourd’hui et à agadir, sauf si un atelier est ouvert sur  » promotion : les autres chemins »
    pierre yves marais

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *