Adieu Monsieur le Président

Si mes souvenirs sont bons, ma première rencontre avec Ahmed Benkhmis date de Février 1999 à Marrakech, lors d’une journée dédiée à l’Agent de Voyage et organisée par l’ARAVM. Ce jour là, plusieurs thèmes sont été abordé et traité et le Président de l’AVC, Si Ahmed Benkhmis a présidé l’atelier en charge de la billetterie et du Tourisme à l’export.

Il faut dire, qu’à cette époque la profession commençait déjà à souffrir d’un certains nombres de dysfonctionnements notamment dans ces relations avec les prestataires que cela soit les transporteurs, les hôteliers ou l’administration de tutelle qui dans sa loi de finance a tout simplement oublié les voyagistes et leur a nié le statut d’exportateurs. Cette injustice n’a pas été rétablie depuis. Ahmed Benkhmis a été dans cette bataille, comme il l’a été pour la bataille de la TVA et celle de l’entrée du BSP au Maroc qu’il a retardé au maximum pour permettre aux agences de se mettre à niveau. C’est son maitre mot, la remise à niveau du réseau de distribution.

Militant de la première heure, Ahmed Benkhmis avait son franc parler,son courage et sa franchise pour appeler un chat, un chat. Dans la mise en place du Nouveau modèle Economique par la RAM, à savoir la passage à la commission Zéro, il essayé d’user de pédagogie avec les confrères pour démontrer qu’avec la baisse des prix des billets, l’ouverture du ciel et l’arrivée des low cost, la commission n’avait plus aucun sens et qu’il était préférable de travailler avec des fees en apportant notre valeur ajoutée. Encore un de ses maitres mots.

Ahmed Benkhmis a été un pionnier dans l’organisation du Hadj, dans les années 90, lorsque la demande n’existait pas, que le produit n’existait pas et que les Habous peinaient a tenir leurs engagements vis à vis des Saoudiens, il était l’un des premiers à se hasarder sur un produit Social et à gérer plus de 1000 pèlerins avec succès.

Avec lui, j’ai eu des divergences d’idées, d’organisation et de vision, mais cela a toujours été dans le respect, en ce qui me concerne, car à sa décharge, je peux dire que Ahmed Benkhmis était un adversaire intègre et dévoué à la cause des agences de voyages de Casablanca en particulier et du Maroc en général.

Quelques heures avant son accident, il a donné une interview sur Tourmagmaroc , répondant aux questions sans langue de bois, mettant chacun devant ses responsabilités et léguant par voie de conséquence , une sorte de testament aux membres de la FNAVM.

Ce golfeur émérite , cet homme toujours élégant, avec son nœud papillon, son cigare et ses répliques qui désarçonnent nous manquera.

Que Dieu l’accueille en sa sainte miséricorde.

 

Author: Fouzi ZEMRANI

Share This Post On

8 Comments

  1. J’ai été très affectée de la perte de ce grand Monsieur et je suis toujours très triste de ne pas l’avoir vu avant son départ…Je ne l’avais pas vu depuis le SVT 2007 alors que nous étions amis et que nous exercons dans le même domaine. Il avait participé aux 02 tournois de Golf que j’avais organisé en 2004 à Fes et Agadir et j’ai gardé des photos avec lui très sympas. Aujourd’hui, le 1er jour du Ramadan, je ne peux m’empêcher d’avoir une forte pensée pour lui et les larmes aux yeux en réalisant qu’il n’est plus là.C’était un grand Monsieur, un Militant doué d’un franc parler très rare. C’est dur de dire ça mais je n’arrive pas encore à croire qu’il ne fait plus partie de ce Monde. Allah yrahmou

    Post a Reply
  2. J’ai appris hier , jeudi 28 Avril seulement la disparition de mon ami, Si Ahmed Belkhmis. J’en ai été tout simplement retourné et bouleversé Il y a quelques semaines encore, Feu Belkhmis m’avait rendu visite à mon bureau et nous avons , ensemble, l’espace de quelques heures, refait le petit monde du tourisme marocain. En lui, il y avait un militant, un écorché vif, un homme libre, un homme fier, un épucurien et un tendre. Aimant la vie, il aimait ou n’aimait pas. Je l’ai connu en 1985, dans son agence Aladin Avenue des F.A.R. Il m’avait de suite adopté, et depuis, nous avons été des amis. Que Dieu l’ait en sa sainte Miséricorde.

    Post a Reply
  3. Tout le monde perd aujourd’hui un être cher, que Dieu lui accorde sa bienveillance, car Lhaj Ahmed BENKHMIS était, est restera toujours, un être juste, franc, intègre, un être au grand coeur.

    Allah y rehmou, aujourd »hui le Grand lustre qui éclairé ma vie c’est éteint, avec lui c’est une grande partie de moi qui l’accompagne.

    Lhaj Ahmed reste vivant dans mon esprit, Allah est grand et l’accueillera en son Eden.

    C’était est demeure un Père, une grand Frére,un confident.

    A des moments, je lui attribuais un surnom de Monsieur 300%.

    Je vous remercie tous pour vos commentaires et vos sentiments.

    P.S : Je remercie vivement toutes les personnes pour leurs courriels et leurs amitiés envers mon défunt Père.

    Post a Reply
  4. Que le bon Dieu Ait le defeint en sa sainte misericorde. En de telles circonstances, on se pose toujours la question du role de chacun de nous dans cette vie, aussi longue soit-elle, elle est si courte qu’on arrive pas à réaliser ce qu’on aurait souhaité . Neanmoins, le reconfort se situe dans le cadre relationnel , les amitiés et l’apport de chacun, que chacun se rappelle de l’autre au travers de ses bonnes actions et idées et à mon sens nous aurons toujours le defeint à l’esprit.

    Post a Reply
  5. elbaraka fraskoume
    Aujourd’hui c’est toute la communauté des voyagistes et de la distribution qui a perdu son véritable leader en la personne de Haj Ahmed Benkhmis et je pense que tout un chacun de nous avait sa propre histoire avec cet homme.
    Si Ahmed mérite que l’on le laisse reposer en paix car sa vie avec lui-même et encore moins avec les autres, ne fût pas si simple….la mort est aussi une délivrance
    Que Dieu l’accueille en sa sainte miséricorde.
    Majid

    Post a Reply
  6. Si Ahmed Benkhmis que j’ai connu dans les années 70 lorsque j’ai commencé à exercer dans cette profession s’est toujours montré franc, égal à lui même, direct et combattif. Il a su tenir tête aussi bien à quelques compagnies aériennes qui ne faisaient qu’à leur tête que ce soit pour le BSP, pour des tentatives de détournement de clientèle corporate ou autre. Il a combattu la concurrence déloyale en dénonçant des écoles de langues ou des associations qui organisaient des voyages sans licence. Il a même intenté des procès contre des rabatteurs. A ses côtés, j’avais appris que dans l’associatif, il fallait apporter plus que ce à quoi nous aspirions. J’ai été une fois son partenaire commercial lorsque j’étais à la tête de la British Airways et d’ailleurs depuis, il m’a toujours qualifié de: Inglizi. J’étais tantôt son trésorier général à l’AVC, son délégué à la FNAVM et son confrère à l’APJC. Et suite à son soutien inconditionnel, j’avais pris sa suite à la présidence de l’AVC en 2000. Nous n’avions jamais eu de vrais différents et le respect mutuel était de rigueur entre nous. N’est-ce pas lui qui a tenu tête au ministère des affaires Islamiques en se voyant même privé de quotas pour avoir été trop direct dans ses propos avec la presse. Je pourrais écrire tout un livre sur l’homme, son élégance, sa générosité et son grand sens de l’humour. C’était un bon vivant! Hier matin je suis allé à la clinique pour lui faire mes adieux et j’ai vu cette homme allongé sur la civière comme s’il se reposait de toute une vie de combat acharné car il était méthodique et méticuleux. Je n’ai pas pu m’empêcher de mettre mes lèvres sur son front pour lui demander pardon de ne pas avoir pu passer plus de temps à ses côtés pour mieux le connaître et apprécier sa compaganie. Maintenant qu’il nous a quitté, nous implorons Dieu tout puissant pour lui accorder toute sa miséricorde et venir en aide à ses enfants, ses proches et ses amis. Lah Yarhamou.

    Post a Reply
  7. Je connaissais Si Ahmed depuis les années 80 quand il avait repris l’agence Aladin, et déjà il avait le franc parler et les manières directes qui le caractérisaient.

    Que Dieu l’accueille et aide ses proches dans leur chagrin. Je leur présente mes très sincères condoléances

    Post a Reply
  8. Feu Hadj Ahmed BENKHMISS a rendu l’âme. Que Dieu l’ait en sa sainte miséricorde. A l’écouter quelques heures avant son accident, nous avions l’impression d’être avec un Homme qui se préparait à militer 10 ans encore…
    Tellement l’avenir de la profession lui tenait à coeur. Il était clair dans ses idées et franc. Homme de convictions, il défendait les siennes.
    Nous pouvions ne pas être d’accord avec lui, mais jamais, il n’a renié les idées des autres, il faisait avançer son projet pour l’AVC, la FNAVM pour les Agents de Voyages, pour le Tourisme de notre pays.
    rahima lah Si Ahmed,

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *